Vous êtes ici

2 - Jésus est il ressuscité corporellement?

Onglets principaux

Soumis par admin5775 le lun, 11/12/2018 - 15:11

 Traditionnellement, la foi chrétienne a toujours affirmé que Jésus est sorti du tombeau en chair et en os. Mais les Témoins de Jéhovah affirment qu’il n’en est rien, que seul un être purement spirituel peut aller auprès de Dieu. En disant cela, ils s’appuient sur 1 Corinthiens 15:50 : "la chair et le sang ne peuvent hériter le royaume de Dieu" .

Ils expliquent les apparitions de Jésus après la résurrection par le fait qu’il pouvait, tout comme les anges, prendre une forme corporelle pour se manifester aux êtres humains. Mais une telle forme corporelle, disent-ils, n’était que provisoire puisqu’il pouvait, à d’autres moments, entrer sans problème dans une pièce fermée (comme il l’a fait, par exemple, dans Jean 20:19). Quant au tombeau vide, alors que le corps de Jésus devait toujours s’y trouver s’il n’était vivant qu’en esprit, ils supposent  gratuitement que Dieu a dû faire disparaître le corps, comme il l’avait fait pour Moïse. Ils affirment aussi que puisque Jésus n’était qu’un être spirituel lors de l’ascension, il reviendra de la même manière qu’il est parti : spirituellement. Ils éliminent donc du même coup non seulement la véritable résurrection de Christ, mais aussi son retour en gloire.

Nous ne prendrons pas le temps ici pour expliquer comment cela se fait que le Christ glorifié ne se trouvait pas arrêté par une porte fermée ; si les Ecritures affirment qu’il est ressuscité corporellement, un miracle si mineur ne doit pas nous poser un problème. Mais il est nécessaire de montrer que la doctrine des Témoins de Jéhovah ne vient effectivement pas de la Bible :

1 . Leur interprétation de 1 Corinthiens 15:50 ne tient nullement compte du contexte. L’ensemble du passage fait contraste, non entre corps et esprit, mais plutôt entre le corps présent et le corps dit « spirituel » (verset 44). Le corps présent est sujet à la corruption, la maladie et la mort. Le corps « spirituel », tout en étant un corps, est adapté à l’existence que l’Esprit prépare pour nous : la vie de résurrection, la vie éternelle. Toutefois, il s’agit très clairement dans le texte d’un corps ; voir par exemple les versets 38, 40, et 44.

2 . Si le « corps » de Jésus après sa résurrection n’était pas sa véritable nature, il essayait de tromper ses disciples quand il disait : « Voyez mes mains et mes pieds, c’est bien moi ; touchez-moi et voyez ; un esprit n’a ni chair ni os, comme vous voyez que j’en ai » (Luc 24:39). En plus, Dieu aurait participé à cette tromperie en faisant disparaître le corps, sans explication, donnant ainsi l’impression fausse  que Jésus était ressuscité corporellement.

3 . De toutes façons, quand Jésus avait dit dans Jean 2:18 à 21 : " Détruisez ce temple, et en trois jours je le relèverai" , le texte dit explicitement : "mais il parlait du temple de son corps." Aucun Témoin de Jéhovah à qui j’ai montré ce passage n’a su l’expliquer. Comme les Écritures ne peuvent pas se contredire, leur doctrine que " la chair et le sang ne peuvent hériter le royaume de Dieu "(la seule réponse qu’ils ont pu me donner), ne peut nullement contourner l’enseignement clair de ce passage : Jésus est ressuscité corporellement. Nous pouvons donc nous attendre à ce qu’il revienne physiquement, comme il est parti.