Vous êtes ici

Madame PELLIZARRI

Onglets principaux

Soumis par admin5775 le lun, 06/25/2018 - 12:17

Jeune mariée, avec un petit garçon, et attendant une fille, je vis des instants douloureux avec mon mari, et je divorce.
Un couple de croyants pentecôtistes me parlent de Dieu. Je veux savoir, connaître par curiosité. Je me mets en concubinage avec un homme divorcé. Nous habitons Montauban. Le week end, je m'amuse à jouer aux cartes, jusqu'au jour où celles-ci me brûlent les doigts et une pensée me vient : " Et si j'essayais de connaître l'avenir ? ". Je ne sais pas comment on s'y prend, mais un souffle me dicte et je tourne les cartes, je les pose, les couvre, les découvre, je les lis, et je ne me pose pas de questions. Je  n'essaye pas de penser. Je lis, et cela vient tout seul. C'est extraordinaire. Heureuse, je le dis autour de moi et c'est ainsi que j'aiguise la curiosité de mes proches qui me demandent pour "jouer" de bien vouloir "leur faire les cartes"!

Il s'avère que des révélations, lors des manipulations, se réalisent. C'est le BOUM!! Tout le monde le sait, les voisins, les amis des voisins,les amis des amis, et l'on me demande de faire un tour dans l'inconnu pour connaître l'avenir. Je m'exécute et le bouche à oreille va très vite. Je change de nom car on me téléphone pour prendre rendez-vous! Je vais encore plus loin ( dans les ténèbres car ténèbres il y a ! ).

Je pratique le magnétisme. Là aussi, je m'en sors bien ! Je fais tout cela en priant Dieu ! Ce n'est pas assez. J'ai l'opportunité  de participer aux tables tournantes. Là, nous appelons les défunts, nous leur demandons de se présenter. Pour cela, nous utilisons un verre à pied et les lettres de l'alphabet, enfin!... J'attrape une grande peur et je me sens mal à l'aise.

Mon couple cafouille. Tout va de travers. Puis, c'est la santé de mon compagnon, puis la mienne qui deviennent précaires.
Mes enfants partent. Mon compagnon dépose le bilan et chaque fois qu'il trouve quelque chose, la boîte coule. De plus, il court les femmes. Mon fils me fuit, ma fille fait une grosse dépression, moi, je ne sais plus où j'en suis et je dois me faire opérer. Après l'opération, on se rend compte que j'ai subi une intervention chirurgicale pour rien. Il y a eu erreur de diagnostic. J'ai une grande dépression, et nous n'avons plus d'argent pour payer les emprunts et pour vivre. Nous sommes obligés d'aller vivre dans une petite maison familiale appartenant à la grand-mère de mon compagnon.

Tout va très mal. Je ne peux plus marcher et subis d'autres opérations. Mon compagnon continue à me tromper et, en plus, il me maltraite. Il est même violent avec moi. Je n'en peux plus, je suis handicapée, je fais des crises de tétanie.

J'ai toujours prié Dieu et je me réfugie au temple protestant, puis je cherche les pentecôtistes. Invitée à l'Eglise de Limoux, dont  M. Berdeilh est le pasteur, j'écoute l'Evangile et j'apprends, sans surprise que le diable s'amuse de moi et me tient asservie. Un jeudi soir, le Pasteur a organisé un jeûne et prière et m'ayant pris à part dans une pièce de l'Assemblée, a chassé tout le mal, brisé toutes les chaînes avec lesquelles Satan m'avait attachée. Ce fut un rude combat, mais Jésus-Christ a été Vainqueur. La  paix et le trepos m'ont été donnés. Un autre jeudi, nous avons brûlé des cartons et une valise pleine de livres d'occultisme, des médailles, de l'eau " bénite", enfin beaucoup d'objets hétéroclites servant à mon travail occulte.

J'ai donc tout abandonné. J'ai reçu l'Evangile dans mon coeur, ma vie. Je me suis repentie de mes nombreux péchés et surtout celui d'abomination. Je me suis convertie et j'ai reçu le baptême du Saint-Esprit. J'ai quitté mon compagnon puisque cela n'est pas de Dieu. J'ai retrouvé mes enfants, mes petits enfants. J'ai trouvé une famille de Dieu. Je n'ai plus pris de comprimés anti-dépresseur.

Je loue le Seigneur de m'avoir attirée à lui pour me sauver, car sans Jésus, je pense que je serais dejà morte.
A son nom, toute la gloire. Merci mon Dieu. Merci!