Vous êtes ici

Chapitre-11 - Les degrés du péché

Onglets principaux

Soumis par admin5775 le lun, 02/18/2019 - 15:30



Le catéchisme laisse entendre aux catholiques qu'il y aurait différents degrés de péchés :

Il convient d'apprécier les péchés selon leur gravité.Premièrement, il existe des péchés véniels :

"On commet un péché véniel quand on n'observe pas dans une matière légère la mesure prescrite par la loi morale, ou bien quand on désobéit à la loi morale en matière grave, mais sans pleine connaissance ou sans entier consentement." 

Deuxièmement des péchés mortels :

"Le péché mortel ... entraîne la perte de la charité et la privation de la grâce sanctifiante, c'est-à-dire de l'état de grâce. S'il n'est pas racheté par le repentir et le pardon de Dieu, il cause l'exclusion du Royaume du Christ et la mort éternelle de l'enfer..."

Avec la menace de "la mort éternelle de l'enfer" au-dessus de la tête, on peut se poser les questions suivantes :

  • Qu'est-ce qui constitue véritablement un péché mortel ?
  • Quelle mesure de repentance permet d'être pardonné ?
  • Comment savoir quand quelqu'un est pardonné ?

Pourquoi la Bible est-elle muette au sujet des différences de gravité dans les péchés ?

Hélas, le catéchisme ne répond à aucune de ces questions.

Qu'enseigne la Bible ?

Quand nous examinons la Parole de Dieu, nous y trouvons un tout autre enseignement : "Quiconque pèche transgresse la loi, et le péché est la transgression de la loi." 1 Jean 3.4

Comme nous avons tous enfreint l'un ou l'autre des commandements de Dieu, la Bible déclare que nous sommes tous pécheurs. "Car tous ont péché et sont privés de la gloire de Dieu" Romains 3.23

A cause du péché, nous méritons tous de mourir et de subir la punition de l'enfer : "Car le salaire du péché, c'est la mort" Romains 6.23

La Parole de Dieu ne fait pas de distinction dans la gravité des péchés. Elle précise simplement que la conséquence du péché, c'est la mort. Mais Dieu dans Sa grâce et Son amour, a envoyé Son fils Jésus-Christ mourir sur la croix et payer le prix de tous les péchés de tous les hommes : " lui, [Jésus] après avoir offert un seul sacrifice pour les péchés, s'est assis pour toujours à la droite de Dieu" Hébreux 10.12

Le véritable salut n'est accessible que par Jésus-Christ : Il est le seul homme ayant vécu sans commettre de péchés, et Il est donc le seul à avoir pu verser son sang pour les péchés des autres : "Rendez grâces au Père, qui vous a rendus capables d'avoir part à l'héritage des saints dans la lumière ; il nous a délivrés de la puissance des ténèbres et nous a transportés dans le royaume de son Fils bien-aimé, en qui nous avons la rédemption, le pardon des péchés." Colossiens 1.12-14

Dieu demande à Ses enfants de lui confesser leurs péchés. Une fois ceux-ci confessés et pardonnés,  Dieu fait une merveilleuse promesse : "Et je ne me souviendrai plus de leurs péchés ni de leurs iniquités." Hébreux 10.17

Jésus encore occulté.

Ici encore, l'honneur dû à Jésus lui est volé. Il est le seul à pouvoir effacer les péchés de toute l'humanité, par son acte d'amour désintéressé, accompli sur la croix. Le catholicisme, cependant, occulte cette réalité et vole l'honneur et la gloire dûs à Jésus seul. L'église catholique déclare que les "petits" pécheurs peuvent, par de bonnes oeuvres, contribuer à se faire pardonner certains péchés : "Le péché véniel affaiblit la charité... Il mérite des peines temporelles... le péché véniel ne nous rend pas contraires à la volonté de Dieu et à l'amitié divines ; il ne rompt pas l'alliance avec Dieu. Il est humainement réparable avec la grâce de Dieu. <>" .

Conclusion:

Une fois encore, vous devez choisir.

Resterez-vous sous l'influence du catholicisme en croyant que certains péchés sont pire que d'autres et que de bonnes oeuvres sont continuellement nécessaires pour se les faire pardonner ? Ou croirez-vous la Parole de Dieu : Jésus est mort pour payer le prix de tous les péchés, une fois pour toutes ? "Je vous ai enseigné avant tout, comme je l'avais aussi reçu, que Christ est mort pour nos péchés, selon les Écritures" 1 Corinthiens 15.3